Nos étoiles contraires, John Green

9782092543030ORI

 

 

Auteur : John Green
Édition : Nathan
Date de parution : 21 Février 2013
Nombre de pages : 336 pages
Prix : 16,90 €

 

 

 


Résumé :
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence…les entrainant  vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Mon Avis : Hazel, jeune adolescente atteinte d’un cancer de la tyroide se voit obliger par sa mère de suivre une thérapie de groupe où chacun parle de son combat contre le cancer. C’est là, qu’Hazel, rencontre Augustus Waters, en rémission depuis 18 mois. Entre Hazel et lui, le courant passe très vite et une belle histoire d’amour prend forme dans ce contexte de maladie, de mort mais aussi d’amitié, de rêve et d’espoir.

Je suis très contente d’avoir pu relire ce livre avec ma copine Mademoizelle Virgule un livre que j’avais adoré lors de ma première lecture quelques mois avant sa sortie au cinéma. C’était donc avec beaucoup de plaisir que je replongeais dans cette histoire que je connaissais du début à la fin.
Mais c’est avec beaucoup de tristesse que je vous écrit que pour cette deuxième lecture, je n’ai pas du tout accroché, bien au contraire, je me suis ennuyée pendant cette lecture.

Je n’ai pas retrouvé l’addiction de la plume de l’auteur, au contraire, je tournais d’avance les pages pour savoir combien il m’en restait jusqu’au chapitre prochain. Les chapitres étaient très longs et je trouvais l’histoire vraiment longue, sans les moments « d’actions » qui m’avaient frissonné la première fois. L’histoire était plate même si on avait tout ce côté cancer/ jeune adolescent amoureux, je ne sais pas j’ai été déçue alors que j’avais un meilleur souvenir du livre.

Quand aux personnages… Hazel m’a vraiment agacée, pleine d’égoïsme et aigrie. Je peux comprendre qu’elle soit atteinte d’un cancer, qu’elle va mourir et que du coup elle veut blesser personne mais je ne sais pas.. Je la trouve égoïste par rapport à Augustus, par rapport à ses parents et surtout sa mère. En tout cas, pour cette deuxième lecture je n’ai pas du tout apprécié Hazel.
Par contre, je trouve Augustus toujours aussi attachant et admirable, j’adore son humour et toutes les métaphores qu’il fait du quotidien. J’ai aimer que l’auteur ne donne pas une image parfaite de lui et que justement à la fin il soit vraiment tel qui devrait être à ce moment.

En conclusion, je pense que c’est un livre qu’on lit une fois seulement (pour ma part) et qui peut donner beaucoup de frissons mais qui m’a beaucoup ennuyée avec un personnage principal qui m’a plus agacée qu’autre chose. C’est un livre que je ne relirai pas une fois mais je garderai quand même un bon souvenir de ma première lecture de ce roman.

✿✿✿✿

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Nos étoiles contraires, John Green »

  1. Bon est bien suite à ta chronique, je pense qu’il va rester sagement dans ma bibliothèque sans que j’y touche ! C’est dommage mais c’est souvent le cas avec des livres comme ça… J’avais eu la même chose il y a quelques années lorsque j’ai voulu reprendre de zéro les Tara Duncan…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s