La fille qui n’aimait pas les fins, Yaël Hassan & Matt7ieu Radenac

la-fille-qui-n-aimait-pas-les-fins-544995-250-400

 

 

Auteur : Yaël Hassan & Matt7ieu Radenac
Édition : Syros
Date de parution : 22 Aôut 2013
Nombre de pages : 219 pages
Prix : 6,99 €

 

 

 

Résumé : Maya est une amoureuse des livres. Elle en a déjà cent trente-quatre ! Sa mère, qui ne peut pas lui acheter tous les livres de la terre, l’inscrit contre son gré à la bibliothèque. Dans ce lieu paisible et studieux, Maya va faire la rencontre d’un vieux monsieur plein de fantaisie, qui l’intrigue beaucoup et dont elle se sent proche. Qui est réellement le mystérieux Manuelo ? La plus belle des surprises est au bout de l’histoire…

Mon Avis : Ce livre raconte l’histoire de Maya, jeune collégienne et amoureuse des livres qui a perdu son père il y a 3 ans dans un terrible accident. Maya a maintenant une nouvelle vie avec laquelle elle a du mal, un beau-père qu’elle n’a pas vraiment voulu. Maya se voit obliger de s’inscrire à la bibliothèque car elle n’a plus de place dans sa bibliothèque et comme on le sait ça revient cher. Et c’est lors de son inscription, qu’elle va faire une étrange rencontre qui va bouleverser sa vie.

J’ai bien apprécié ma lecture de ce livre, simple et avec une touche de drame familial assez prenante. Malgré tout j’ai trouvé que l’histoire allait trop vite, que les auteurs n’ont pas pris le temps de bien tout mettre en place et que les choses étaient un peu faite en accélérer. Les événement s’enchainent vite mais en même temps le public ciblé commence à 10 ans.
J’ai bien aimé Maya, qui est une jeune fille, qui a une réelle passion pour les livres et qui est quelqu’un de très honnête, les auteurs ont vraiment bien cerné, le comportement d’une fille ce son âge, cependant, j’aurai aimé que le personnage soit un peu plus développé, qu’on en découvre davantage sur elle que sa passion de la lecture.
Je me suis moins accroché à Manuelo, qui est beaucoup plus âgé, malgré tout j’ai adoré avoir le point de vue d’un écrivain et de voir à travers les yeux d’un lecteur, les pensées d’un écrivain a été une expérience inédite.

Ce livre est écrit à deux voies : celle de Maya et celle de Manuelo. Nous avons donc les deux points de vue durant l’histoire. Chaque chapitre est pour un personnage, l’un après l’autre. J’aime beaucoup cette forme d’écriture car elle permet d’avoir un point de vue global sur l’histoire et d’avoir l’histoire et le ressenti des personnages.

En conclusion, c’est un livre avec une bonne intrigue et une histoire familiale touchante. Des personnages attachants malgré qu’ils ne soient pas assez développés à mon goût et une histoire qui va un peu vite. J’ai apprécié ma lecture et je vous le conseille si vous voulez une lecture détente et jeunesse. 🙂

Publicités

2 réflexions au sujet de « La fille qui n’aimait pas les fins, Yaël Hassan & Matt7ieu Radenac »

  1. J’aime beaucoup le titre, en tout cas.
    Par contre, je ne sais pas s’il me plairait vraiment au vu de ton avis. Peut-être que si je le trouve à la médiathèque, je me laisserai tenter…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s