Le Paris des Merveilles : 2. L’Elixir d’Oubli, Pierre Pevel

couv17219384

 

 

Auteur : Pierre Pevel
Édition : Bragelonne
Date de sortie : 20 mai 2015 (réédition)
Nombres de pages : 379 pages
Prix : 17,90 €

 

 

 

 

Résumé : Dans un Paris de la Belle Époque où se côtoient gnomes, dryades, chats-ailés et arbres enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, membre reconnu d’un club de gentlemen magiciens, est sur une nouvelle affaire de meurtre. La victime est un antiquaire apparemment sans histoires, mais l’enquête du mage le conduit à un nom que beaucoup redoutent : Giacomo Nero. Cet ambitieux mage noir pourrait bien être mêlé à une intrigue trouvant ses origines à l’époque de la Régence.
En ce temps-là, Griffont était le chevalier de Castelgriffe. Érudit désinvolte et mage libertin, il s’apprêtait à affronter une société secrète et, ce faisant, collaborait pour la première fois avec une certaine baronne de Saint-Gil.
Cependant, révéler aujourd’hui les secrets du siècle passé pourrait bien éveiller un conflit s’étendant jusqu’à l’OutreMonde…

Mon Avis : Dans ce deuxième opus de la trilogie nous retrouvons une fois de plus Griffont ainsi qu’Isabel de Saint-Gil, lancés malgré eux dans une nouvelle histoire. Alors que Griffont enquête sur la mort plus que mystérieuse d’un antiquaire sans histoire, sa route va croiser celle du magicien noir Giacomo Nero qui va le ramener des siècles en arrière, lorsque les deux premiers cercles de magiciens se créèrent et que la mort d’un ami va pousser Griffont à se plonger dans les endroits les plus malfamés pour découvrir la vérité. Mais ce qu’il va découvrir dépasse largement ce qu’il croyait n’être qu’un simple règlement de compte. Pour cela, il aura besoin de la baronne de Saint-Gil pour éclairer les voix mystérieuses de cette sombre affaire.

J’ai adoré me replonger dans l’univers féerique de ce deuxième tome, où l’on retrouve Griffont ainsi que la baronne de Saint-Gil. Cependant, comme pour le premier tome, j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire, il m’a fallu quelque chapitre pour que l’histoire se mette en place et que les événements prennent sens à mes yeux. En effet, dans les premiers chapitres, nous retrouvons Griffont qui fait la rencontre de minimet et plus particulièrement de Apolline qui va être le personnage déclencheur de l’histoire.

La plume de l’auteur est toujours aussi agréable, j’avais très hâte de la retrouver et de savourer les nouvelles aventures qui attendait nos deux personnages principaux. L’écriture permet de suivre plusieurs personnages à la fois que ce soit Griffont ou la baronne de Saint-Gil ou d’autres personnages qui permettent de nous donner (ou pas) des indications sur l’enquête. L’histoire est séparé entre des passages, du présent là où commence l’enquête de Griffont sur le mystérieux Nero et au temps du Régent où Louis est un chevalier de la garde rapprochée du Régent. Ce que j’aime toujours autant dans la plume de l’auteur, c’est que lorsque l’on croit avoir enfin compris toute l’histoire, quelque chose vient tout chambouler et remettre en question, les quelques certitudes que l’on a acquis jusque là.

J’ai aimé redécouvrir le personnage de Griffont à une autre époque, beaucoup plus jeune et moins sage que celui qu’on a connu dans le premier tome. Au début, j’ai été perturbé par le changement entre le présent et le passé, car cela nous faisait remonter dans le temps et je devais jongler entre les deux époques sans perdre le fil de l’une des deux.
Quand à Isabel de Saint-Gil, j’ai aimé la découvrir dans un autre contexte que celui que l’on lui connaissait jusqu’à maintenant, même si elle garde le même caractère des siècles après.

Durant l’histoire, des révélations sont faites et peu à peu le voile qui obscurcit l’histoire se lève malgré tout, j’ai été très surprise par les derniers chapitres du livre et ainsi de découvrir le fin mot de l’histoire. J’ai rigolé, j’ai pleuré et angoissé pour ses personnages auxquelles je me suis attachée et que j’avais hâte de retrouver. L’auteur nous tient en haleine tout le long du livre et nous plonge encore une fois dans l’univers d’un Paris merveilleux où créature surnaturelles et humains cohabitent.

En résumé, une belle intrigue même si j’ai eu du mal à me plonger complétement dans l’histoire durant les premiers chapitres. Des moments de stress, d’angoisse pour moi ainsi que mes rires et surprises et la volonté dans savoir toujours plus, m’ont fait apprécier cette lecture du deuxième tome du Paris des Merveilles. C’est un livre que je vous conseilles, vous passerez un excellent moment en compagnie de Griffont et d’Isabel de Saint-Gil qui n’ont pas fini de se chamailler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s